Les origines des céréales pour le petit déjeuner

Matins Céréales vous fait découvrir les céréales du petit déjeuner sous un nouveau jour ! Aujourd’hui disponibles dans plus de 50 variétés elles offrent aux petits comme aux grands un large choix de saveurs et de textures. En pétales, soufflées, fourrées, en flocons, en muesli, … les céréales prennent différentes formes dans nos bols.
Elles sont fabriquées à partir d’une grande variété de grains de céréales (blé, maïs, riz, avoine, orge, quinoa, etc…). Matins Céréales fait le point sur l’histoire et le parcours de nos céréales du petit déjeuner, du champ à nos bols.

Le Riz

Le riz est riche en glucides, en magnésium et en vitamines B6 et B3.

D’où vient-il ?

L’Homme a commencé à cultiver le riz il y a près de 10 000 ans lors de la révolution néolithique. Celui-ci s’est tout d’abord développé en Chine avant de s’exporter dans le reste du monde. Il constitue aujourd’hui l’élément fondamental de l’alimentation de nombreuses populations du monde, notamment en Amérique du Sud, en Afrique et en Asie. Il existe plus de 8 000 variétés de riz. C’est la céréale la plus consommée au monde et la deuxième produite après le maïs, en terme de tonnage récolté.

Quelle production…

En France, la culture du riz commence dans les années 1850, en Camargue et dans quelques étangs du Languedoc. En Europe, il est également cultivé en Italie, en Espagne, en Russie, en Grèce, au Portugal, en Ukraine ou encore en Bulgarie.

Pour quelle récolte ?

Le riz est cultivé de diverses manières. La riziculture pluviale, sans inondation du champ, se distingue de la riziculture inondée où le niveau d’eau n’est pas contrôlé, et de la riziculture irriguée où la présence d’eau et son niveau sont contrôlés par le cultivateur.

 

Site-Matins-Céréales-bol-riz…sur nos tables du Petit Déjeuner !

Soufflé ou en pétales, il peut prendre différentes formes dans nos bols. Les grains de riz peuvent être par la suite agrémentés de chocolat, miel ou fruits secs pour une grande variété de goûts.

 

 

 

Le Maïs

D’où vient-elle ?

Des traces d’épis de maïs vieux de 6300 ans ont été retrouvées au sud du Mexique. C’est là que la céréale commença à se développer avant de rapidement s’exporter à travers tout le continent Américain. Elle permit alors le développement d’un cortège de civilisations comme les Mayas ou les Aztèques. Lors de la découverte de l’Amérique, la céréale attire immédiatement l’attention des Colons qui importent les différentes variétés de maïs en Europe. Le maïs y est apprécié notamment pour la confection de farine et devient rapidement la céréale la plus cultivée au Portugal.

Quelle production…

La production moyenne des Etats- Unis est d’environ 10 tonnes. C’est l’une des plus élevées au monde devant l’Espagne et l’Italie. Avec un rendement moyen de 9 tonnes, les récoltes françaises sont légèrement plus modestes. Le Mexique, qui reste le berceau du maïs, affiche quant à lui une production assez faible de 3 tonnes en moyenne.

Pour quelle récolte ?

Le maïs est semé entre avril et mai. Suite à la germination, la plante fleurit en juillet-août. De la fin de l’été jusqu’à début octobre, l’épi prend forme et les grains commencent à grossir. En octobre, la plante arrive à maturation. Elle est prête pour la récolte qui s’étend jusqu’à novembre.

 

Site-Matins-Céréales-bol-mais… sur nos tables du Petit Déjeuner !

Le maïs est à l’origine de l’ancêtre des céréales du petit déjeuner, le pétale de maïs ou « corn-flake » apparu à la fin du XIXème siècle. C’est un grand classique que l’on retrouve avec plaisir le matin dans nos bols. Natures ou glacés au sucre, les pétales de maïs font croustiller nos matins !

L’Orge

L’orge est une formidable source de fer. Elle est également riche en vitamine B et en fibres.

D’où vient-elle ?

Comme son cousin le blé, l’orge est l’une des premières céréales à avoir été domestiquée par la main de l’homme, il y a plus de 15 000 ans. A l’époque, elle s’est rapidement exportée à travers les frontières pour devenir une céréale très consommée par les Hébreux, les Grecs et les Romains. Elle était alors utilisée dans la confection de nombreuses spécialités culinaires. C’était notamment l’un des aliments principaux des gladiateurs romains qui consommaient de l’orge pour retrouver force et robustesse avant leurs combats. De nos jours, l’orge est toujours très consommée en Asie et en Afrique du Nord sous forme de pain et de bouillie.

Quelle production…

L’Europe est le premier producteur mondial d’orge devant la Russie. En effet les 4 premiers pays producteurs classés parmi les dix plus importants sur le plan mondial sont européens : la France, l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-uni. 18 millions d’hectares sont consacrés à la culture de l’orge en France. Une partie de la production d’orge est conditionnée en préparations culinaires ou conservée pour l’alimentation des animaux d’élevage (orge fourragère ou de mouture).

Pour quelle récolte ?

Le semence de l’orge est divisée en deux temps forts pendant l’année : l’orge de printemps est semée en mars et récoltée en juillet tandis que l’orge d’hiver est semée en octobre et récoltée en juin. Après la formation de l’épi, les grains sèchent : c’est le moment de les récolter.

 

Site-Matins-Céréales-bol-orge…sur nos tables du Petit Déjeuner !

Au petit déjeuner, elle peut se consommer de trois façons, perlé, mondé ou en flocons. Perlés ou mondés, les grains d’orge nécessitent d’être cuits avant d’être dégustés. Ils peuvent ensuite être cuisinés en porridge, additionnés de fruits secs, d’épices diverses et de sucre ou de miel pour les plus gourmands. Les flocons d’orge eux sont déjà cuits à la vapeur. Ils peuvent être consommés nature ou en muesli, accompagnés de fruits secs et d’un produit laitier.

 

L’Avoine

D’où vient-il ?

L’avoine est apparue bien plus tardivement que les autres céréales. Ses premières traces remontent à environ 4000 ans. Cette céréale trouverait son origine dans les grandes plaines d’Europe de l’est. Elle se développa rapidement grâce aux vagues de migration indo-européennes sans dépasser cependant la barrière des Alpes. Les Romains ne connurent à leur époque que la folle avoine, une variété d’avoine plus vivace, qu’ils considéraient comme une mauvaise herbe.

Quelle production…

L’avoine est une céréale rustique qui peut être cultivée sur pratiquement tous les sols. Dans le monde, on dénombre environ 15 millions d’hectares de champs d’avoine pour un rendement de 25 millions de tonnes. La France était auparavant un gros producteur d’avoine mais celle-ci est passée de 6 millions d’hectares au début du XXème siècle à 140 000 hectares aujourd’hui. En Europe, les deux plus gros producteurs d’avoine sont l’Allemagne et la Finlande.

Pour quelle récolte ?

L’avoine est le plus souvent semée au printemps, après la période des grands froids mais il existe également des variétés qui peuvent être semées après l’été, dans des régions où l’hiver est plus clément. Contrairement à des céréales comme le blé, ses besoins en eau sont assez importants. En juillet, l’avoine arrive à maturité, ses grains peuvent alors être récoltés.

 

.Site-Matins-Céréales-bol-avoine..sur nos tables du Petit Déjeuner !

L’avoine doit sa particularité au fait que ses grains peuvent être consommés entiers et décortiqués sous le nom de « gruau », ou encore simplement aplatis, sous forme de flocons. Les flocons d’avoine sont très appréciés dans les pays de culture anglo-saxonne, comme le Royaume-Uni (sous le nom de porridge) et les États-Unis et dans les pays de culture germanique et nordique notamment sous forme de müeslis. Il existe de multiples recettes de müeslis avec différentes saveurs et textures qui enchantent nos papilles au petit déjeuner.

Le Quinoa

D’où vient-il ?

Le quinoa est apparu il y a plus de 4000 ans, entre le Pérou, la Bolivie et le Chili. La céréale était alors fortement consommée par les populations, avec le maïs, le haricot et le piment. Il participa au développement agricole des civilisations précolombiennes et est alors considéré comme graine sacrée. Le quinoa ne fait son entrée en Europe que très tardivement car plus difficilement exploitable que le blé, le maïs ou encore l’orge. Ce n’est que dans les années 80 qu’il deviendra petit à petit prisé des diététiciens pour ses vertus nutritionnelles.

Quelle production…

Le Pérou et la Bolivie sont les deux principaux producteurs de quinoa dans le monde. Si la majorité du quinoa est consommée sur place, la demande mondiale est grandissante. Depuis quelques années, la surface cultivée en quinoa a triplé et les exportations ont été multipliées par 5, représentant 40% de la production. La production de quinoa en France reste très confidentielle (210 tonnes en 2010).

Pour quelle récolte ?

Le quinoa prospère sur les hauts plateaux. Sa culture demande 4 à 8 mois, selon les conditions météorologiques et l’altitude : on peut rencontrer des plants de quinoa jusqu’à 4000 mètres d’altitude. Dans l’hémisphère sud, les semis s’échelonnent d’août à octobre. La préparation du sol est souvent faite à la main. La récolte a lieu d’avril à mai. Les branches sont alors arrachées du sol et battues afin de récupérer les graines.

 

Sites-Matins-Céréales-bol-quinoa…sur nos tables du Petit Déjeuner !

On peut retrouver le quinoa dans les müeslis servis au petit déjeuner. Il peut être consommé soufflé ou en flocons. La richesse nutritionnelle de cette céréale fait d’elle un atout idéal pour bien commencer la journée et garder tonus et vitalité tout au long de la journée.

Le Blé

Le blé est très riche en sels minéraux et oligo-éléments et contient de grandes quantités de cuivre, de fer, de magnésium, de manganèse, de phosphore, de sélénium et de zinc.

D’où vient-il ?

On peut considérer le blé comme l’ancêtre des céréales. Apparu au Moyen-Orient à l’état sauvage il y a plus de 15 000 ans, il est cultivé par l’homme depuis 6 000 ans avant J-C. En plus d’être la première céréale cultivée au monde, c’est l’une des plus consommées. Le blé a d’abord été préparé cru, puis grillé, en bouillie, et enfin en galettes sèches élaborées à partir des grains simplement broyés entre deux pierres. Le blé s’impose par la suite comme l’aliment essentiel de la civilisation occidentale sous forme d’aliments variés : pain, semoule, pâtes, biscuits …

Quelle production…

Le blé tendre, également appelé froment, est la céréale la plus cultivée en France. Elle est principalement produite dans les Pays de la Loire, le Centre, la Bourgogne, et le Nord-Pas-de-Calais. La France est le premier producteur d’Europe devant l’Allemagne et le Royaume-Uni. 5 millions d’hectares sont consacrés à la culture du blé tendre en France, ce qui représente la moitié des surfaces céréalières et près de 10% de la surface de notre pays. La France produit 35 millions de tonnes de blé tendre en moyenne par an.

Pour quelle récolte ?

Avant de semer les graines au mois d’octobre, l’agriculteur travaille le sol pour favoriser la levée du blé. Le sol est aussi travaillé pour améliorer sa structure et pour lutter contre les mauvaises herbes. Traditionnellement, la terre est labourée : elle est retournée par un premier outil (la charrue), puis émiettée par un second outil. A l’automne, les semences de blé sont mises dans le sol à l’aide d’un semoir, puis germent et commencent à grandir. Le ballet des moissonneuses batteuses commence en plein été. Une fois récoltés, les grains sont mis à l’abri dans d’immenses silos.

 

Site-Matins-Céréales-bol-blé…sur nos tables du Petit Déjeuner !

Véritable star de nos petits déjeuners, on peut le retrouver dans nos bols, en pétales, en flocons, soufflé, en galettes ou même fourré. Nature, au chocolat ou aux fruits, il existe une multitude de recettes de céréales du petit déjeuner à base de blé !